EAU, notre vie, notre espoir
Écrit par Administrator   
19-05-2010

60  min. / Promedios et Ciepac / Mexique 2006.

La privatisation de l’eau, que ce soit celle des sources, de sa distribution ou de sa commercialisation se mène, dans le Monde entier, sous le contrôle de l’OMC, de la Banque Mondiale, du FMI et de divers autres établissements bancaires et du Traité dit de Libre Commerce. Cette privatisation implique également celle des grands barrages et de l’énergie électrique qu’ils génèrent.

L’ambition des entreprises multinationales, aidées inconditionnellement par les politiques locaux a généré des mécanismes de coercition afin de s’approprier cet indispensable liquide. Cette attitude fait prévoir le problème de l’eau comme une des causes des guerres à venir.

Industries et gouvernements se sont emparés de plus de 60% des grands fleuves du Monde et en veulent toujours plus… Ce sont les entreprises de sodas, de boissons, d’énergie électrique, entre autres, qui veulent s’emparer de tout. Pourtant, avec la prise de conscience de la société, diverses résistances se sont faites jour contre l’appropriation de l’eau par quelques-uns. Surtout, il y a des recherches d’alternatives afin que l’eau constitue un droit humain.

Dernière mise à jour : ( 19-05-2010 )